PLANET24.COM ..

…l’info du monde en continu …

Showbiz : RESCAPE MOUAMBA artiste inimitable au parcours hors du commun vient de commettre un maxi single qui fait bouger la capitale Parisienne …

Posted by planet24 on février 22nd, 2017

C’est à travers son nouveau maxi single de 2 titres (Agathe et souviens toi) qui vient de sortir dans les bacs dont les mélodies sulfureuses inondent  déjà les coins chauds de la place res-1-album.jpgParisienne.

Produit et Goupillé par World Music Buzness  concocté mixé et arrangé par Ramazani  Assani ancien chef d’orchestre  de Viva la Musica de feu Papa Wemba et arrangeur de l’album à succès V12 de Koffi Olomide; ce maxi single qui est un chef d’œuvre musical de haute facture entend se positionner dans les prochains jours dans les meilleurs hits parades Européens grâce à la magnanimité de son Manager Akpo Collins un géant du Show biz Mondial .

Rescapé MOUAMBA  à plusieurs cordes à son arc à la fois guitariste chanteur slameur et très romantique dans ses chansons lyriques et très envoutantes ;  son génie musical et artistique a dépassé les frontières.

Jeune Africain d’origine Congolaise mais qui a grandit en Côte d’ivoire et réside res2-guitare.jpgactuellement en France.

Il a été  détecté grace à son énorme  talent par Consty Eka qui lui a montré le chemin. le jeune Rescapé Mouamba a été encadré par les professionnels de la musique et  continue de bénéficier  l’expertise des grands noms du Show biz   africain et mondial à l’instar du Camerounais Olivier Dyl surnommé ( l’homme des 5 continents) grâce à ses multiples voyages effectués à travers le monde pour encadrer et promouvoir  les artistes celui là même qui a managé et communiqué sur l’artiste international Camerounais   Petit Pays à travers ses albums  à succès ( la Monako et Gagner Gagner)

Rescapé MOUAMBA est très attendu en Afrique d’où il est très sollicité en cette année 2017  après le Congo son pays natal il ira en Côte d’ivoire au  Togo  Benin Gabon Cameroun Maroc et clôtura sa tournée Africaine au Rwanda  puis débutera sa tournée Européenne des soirées dédicaces à travers le vieux continent

Artiste romantique et engagé , Rescapé Mouamba chante les faits de société dans un rythme doux suave et très original dont il invite tous ses fans et le public africain et mondial à déguster ce maxi single sans modération

Bon vent l’artiste

Steve Seke 00237 699 70 01 12 – 674 84 87 88

Posted in Uncategorized | Réagir »

Cameroun : René TSOPZANG sort un single pour rendre hommage à sa mère décédée d’un Cancer et érige une Fondation à son nom.(la Fondation M’aa MAFOTSA Jeanne )

Posted by planet24 on février 22nd, 2017

Longtemps malade du Cancer, M’aa MAFOTSA  Jeanne génitrice de René fondation-1.jpgTSOPZANG n’a pas pu gagner le combat contre cette mystérieuse maladie.

C’est la raison qui motive son fils René TSOPZANG de lui rendre un hommage digne de ce nom à sa défunte maman en construisant une fondation non seulement pour venir en aide aux malades  du cancer mais de s’occuper également des personnes du 3eme âge en détresse et abandonnées

Initiative louable et humaniste de sa part qui viendra soutenir les actions déjà entreprises dans ce sens par le Gouvernement Camerounais

Opérateur économique de haut vol Patron de plusieurs entreprises à l’instar de HG 3000 en France , ce jeune Camerounais qui a le cœur sur la main pense à donner du sourire aux fondation-logo.jpgmalades du cancer et aux personnes vulnérables du 3eme âge .son leitmotiv .

Ainsi il compte sur le bon sens et la solidarité agissante de tous de soutenir la Fondation un élan de cœur à travers l’achat des CD déjà sortis pour la cause dont ces revenus iront dans les caisses de la fondation M’aa MAFOTSA

A l’occasion des obsèques de sa maman M’aa MAFOTSA jeanne qui auront lieu en début du mois de Mars prochain plusieurs articulations seront au menu à savoir des conférences débats sur les ravages du cancer animés par des experts en la matière venant d’ici et d’ailleurs

Des journées de sensibilisation et séances de dépistage volontaires du cancer, enfin une grande soirée de Gala de bienfaisance et de collecte de fonds viendra clôturée cette manifestation.

Steve Seke : 00237 699 70 01 12

Posted in Uncategorized | Réagir »

Fespaco 2017 : le clap départ dans quelques jours

Posted by planet24 on février 20th, 2017

Dans quelques jours s’ouvrira la 25e édition du FESPACO qui se tiendra donc du 25 février au 4 mars 2017, sous le thème « Formation et métiers du cinéma et de fespaco.jpgl’audiovisuel ».

La Côte d’ivoire est le pays invité d’honneur de la biennale.Une occasion pour le fameux festival de cinéma de Ouagadougou de réaffirmer son rôle central dans la promotion de la création africaine.

La 25ème édition du FESPACO, le “Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou” se déroulera du 25 février au 4 mars 2017 avec comme pays invité d’honneur, la Côte d’Ivoire. Il a pour thème « Formation et enjeux de la professionnalisation ». A l’affiche, plus de 150 films pour la compétition, plus de 100.000 spectateurs attendus en salles.

Cette biennale du 7ème art africain mobilise 9 salles de projections, 950 films ont été inscrits pour la sélection, plus de 150 films sélectionnés pour la compétition, pour lesquels plus de 450 séances de projections sont prévues. En ligne de mire pour tous les films proposés, l’Étalon de Yennenga, grand prix du festival.

Dans la catégorie long-métrages, 20 films issus de 14 pays ont été retenus pour la compétition officielle. Le Burkina a le plus grand nombre de films. Il sera représenté par trois films tournés par les réalisateurs Appoline Traoré, Adama Roamba et Tahirou Ouédraogo. La Côte d’Ivoire, pays invité d’honneur, le Maroc et l’Algérie suivent avec deux films chacun.

Les autres pays participeront avec un film chacun. Il s’agit du Cameroun, du Niger, du Ghana, du Mali, de la Guadeloupe, de la Tunisie, de l’Ethiopie, du Sénégal, de l’Afrique du Sud et de la Tanzanie.

planet24.com

Posted in Uncategorized | Réagir »

GHANA : un homme sorti de son cercueil avant l’enterrement à cause d’un litige financier

Posted by planet24 on février 19th, 2017

Une scène bien particulière s’est déroulée dans le cimetière Community 9 de ghana.jpgla ville de Tema, à l’est de la capitale ghanéenne, samedi dernier.

Deux hommes ont ouvert le cercueil dans lequel se trouvait un homme, sur le point d’être enterré, avant d’emporter sa dépouille avec eux. En toile de fond : un litige financier entre la morgue de l’hôpital et la famille du défunt.

Selon la presse locale, les deux hommes sont venus récupérer le corps du défunt dans son cercueil. Dans une vidéo circulant sur les réseaux sociaux, on voit d’ailleurs le cercueil vide et les deux hommes s’éloigner, en portant le cadavre sur leurs épaules.Ce geste aurait choqué les personnes présentes sur place.

Mais d’autres vidéos montrent également ces deux hommes en train de remettre le cadavre dans le cercueil, sous les yeux de nombreux témoins.L’un des deux hommes que l’on voit emporter le corps est un employé de l’hôpital, qui travaille à la morgue, mais l’autre travaille pour une entreprise privée de pompes funèbres.

Ils ont fait ça car la famille du défunt n’avait pas versé 10 dollars [soit 9,40 euros] à la morgue, comme ce qui avait été prévu. Pour l’employé, c’était donc de la provocation. Selon lui, pour éviter de payer, la famille a récupéré le corps à la morgue à son insu, pendant qu’il s’occupait d’autres corps avec ses collègues…

Mais l’argent a finalement été versé rapidement [par des amis de la famille, selon des médias locaux, NDLR]. Les deux hommes ont donc ramené le corps à la famille, qui a finalement été enterré.

Notre employé n’a pas été renvoyé [contrairement à ce que certains médias ont rapporté, NDLR]. Mais il a reçu une mise en garde, car cette histoire a écorné l’image de l’hôpital. En tout cas, c’est la première fois que j’entends parler d’une histoire pareille.

D’une manière générale, lorsque quelqu’un décède, le médecin légiste et l’administrateur de l’hôpital signent un document, avant que le corps ne soit remis à la famille. Ensuite, celle-ci peut demander à la morgue de l’hôpital de préparer le corps pour les funérailles, un service qui coûte généralement 10 dollars environ.”

france 24.com

Posted in Uncategorized | Réagir »

Cameroun :Transport urbain par Autobus ; La société STECY S A lance officiellement ses activités à Yaoundé

Posted by planet24 on février 14th, 2017

L’évènement fort attendu a eu lieu hier 13 février à l’hôtel de ville

Sous le haut Patronage du Premier Ministre Chef du  Gouvernement et la présidence du Ministre des transports Edgard Alain Mebé Ngo’o qui a solennellement lancé les activités de la Société  de transports et équipements collectifs de Yaoundé (Stecy SA) a connu la  présence  des membres du  gouvernement et d’importantes personnalités qui ont pris part à cet bus.jpgimportante cérémonie.

43 bus disponibles flambants neufs  qui serviront au lancement  en attendant au mois de juin l’arrivée des 150 bus supplémentaires climatisés et tropicalisés avec wifi pour compléter la flotte Néanmoins au départ, 5 lignes pilotes seront ouvertes au public et le reste viendra progressivement

La compagnie aura 13 lignes en tout  dans la capitale et envisage de lancer deux lignes VIP. Notamment pour le transport des étudiants de l’université de Yaoundé II-Soa, et de l’université de Yaoundé 1 Ngoa Ekellé également  une ligne spéciale a été prévue  pour les voyageurs se rendant à l’aéroport international de Yaoundé Nsimalen à partir du centre-ville de Yaoundé en dehors de cette  ligne spéciale le prix du transport sera à 200frs CFA et l’accès se fera à travers des cartes magnétiques une innovation majeure ultra moderne.

Fruit d’un partenariat public-privé entre le groupement portugais Eximtrans Sarl/Irmaos Mota et la Communauté urbaine de Yaoundé représentant l’Etat du Cameroun … le portugais iramos mota va investir 13 milliards de frs CFA. le contrat entre l’Etat du Cameroun et le consortium portugais, qui s’est engagé à investir 13 milliards de francs CFA sur une période de 10 ans (l’Etat versera quant à lui une subvention annuelle de 1,6 milliard de FCFA), prévoit également la construction de 26 terminaux modernes, équipés de toilettes, de kiosques à journaux et de points de billetterie pour les tickets et abonnements.

Ledit contrat prend également en compte la construction de 65 abris-bus et de 579 arrêts bus, tous dotés de systèmes d’information aux usagers portant minimalement sur la fréquence et les horaires de passage des bus.

En Outre, les problèmes de mobilités urbaine seront résolus reste maintenant à mettre l’accent sur la Maintenance de ses véhicules et le bon management pour pérenniser l’entreprise.

Un tour de ville  qui a servi de voyage inaugural avec à sa tête le ministre des transports et sa suite  est venu clôturer ladite cérémonie

Steve Seke. 00237 699 70 01 12

Posted in Uncategorized | Réagir »

Douzième report du procès d’Ahmed Abba, correspondant de RFI en langue haussa au Cameroun

Posted by planet24 on février 9th, 2017

Vingt mois de détention, quatorze audiences et le tribunal a toujours autant de mal à constituer un dossier d’accusation solide dans l’affaire Ahmed Abba, le correspondant en langue haoussa de RFI contre État abba.jpegdu Cameroun.

A l’audience hier 8 février 2016 au tribunal militaire de Yaoundé, les avocats de notre confrère, qui est poursuivi pour complicité et non dénonciation d’actes de terrorisme, sont parvenus à faire rejeter le deuxième rapport d’expertise, seule pièce à ce jour sur laquelle souhaite s’appuyer l’accusation.

Les avocats de la défense ont longuement démontré que le rapport d’expertise sur des équipements informatiques présentés comme appartenant à Ahmed Abba avait été réalisé en violation des règles de procédure pénale.

Ils ont dénoncé la démarche unilatérale des experts qui ont ignoré le principe du contradictoire, portant gravement atteinte aux droits de la défense. Ils ont ainsi fait observer qu’Ahmed Abba avait découvert ce rapport à l’audience, qu’il ne le lui avait pas été donné de certifier les scellés de cette expertise, encore moins l’état de ces scellés et leurs contenus. Toute chose formellement prescrite par la loi, dans l’optique de crédibiliser toute expertise éventuelle. En conséquence de quoi, la défense a demandé le rejet pur et simple de ce rapport et la déconstitution des experts l’ayant réalisé.

Ils ont, par ailleurs, demandé au tribunal d’autoriser une nouvelle expertise et appelé à une relaxe sous contrôle judiciaire d’Ahmed Abba, appuyant cette dernière requête par le fait d’un défaut de titre de détention depuis qu’Ahmed Abba est incarcéré. Le tribunal a partiellement accédé à ces demandes. Le rapport a ainsi été rejeté, d’autres experts désignés, et un nouveau rapport commandé. Quant à la relaxe, le tribunal a jugé cette demande infondée et a renvoyé l’affaire au 23 février 2017.

Le correspondant de RFI en langue haoussa à Maroua, au Cameroun, a été arrêté le 30 juillet 2015.

Steve Seke



Posted in Uncategorized | Réagir »

Assurances Réassurances : Un secteur d’expansion à la traîne

Posted by planet24 on février 9th, 2017

A la fois hétérogène et étroit en dépit d’un taux de croissance d’environ 20% par An les assurances, qui étaient une problématique d’extension aux pays riches, ont fini par dévoiler un ventre mou face au fil assurances.jpegd’Ariane d’un secteur informel qui règne en maître sur les populations Africaine

L’adage ne semble pas être prêt d’être remis en cause. « L’assurance est une problématique de pays riche » car, en Afrique, la  grande majorité des populations est exclue des systèmes existants de protections sociales étant donné que, près de 80% des cotisations d’assurances et de réassurances dans le monde ont toujours été faits sur base de collecte auprès des 10% de la population mondiale la plus aisée à en croire Claude Fisher-Herzog, directrice des entretiens européennes et eurafricaines (ASCPE). Pour elle, « les produits d’assurance restent des produits élitistes et dont les tontines, ces ‘‘assurances’’ informelles restent peu ou prou, une solution souvent privilégiée par les populations » lesquelles tontines permettraient d’épargner entre frères, membres d’une communauté ou encore entre amis. Sauf que, la crainte de l’épargne souvent justifiée devient un peu trop présente dans les mœurs.

Avec une population estimée à 1,5Milliard, l’Afrique et l’Asie restent économiquement des marchés potentiellement inexplorés à ce jour au regard de l’Europe et de l’Amérique où, les niveaux élevés de souscription et d’intenses activités économiques sont enregistrées. Compte tenu donc au demeurant de l’étroitesse du marché de l’assurance dite classique dans la plupart des pays Africains, les compagnies d’assurances rivaliseront désormais d’adresse, et ce avec peine, dans la conception des produits toujours plus abordables, par conséquent plus adaptés aux besoins des populations.

Vecteur de développement

Tant il est démontré que les ménages pauvres disposent faiblement de moyens leurs permettant de faire face à certains risques, de même, les compagnies professionnelles d’assurances sont longtemps restées réticentes voir quasi-réfractaires, à l’idée de se lancer dans la fourniture des services d’assurances aux personnes à faible revenu car, il va s’agir désormais de repenser les produits pour les adapter aux besoins spécifiques des travailleurs du secteur informel, à l’image de la micro finance qui a fait ses preuves dans le secteur de la banque. La logique est là. Une simple transposition fera désormais reconnaitre l’assurance plus précisément de la micro-assurance, comme vecteur de développement qui va dorénavant permettre aux pauvres de gérer les risques tout en payant par la même mesure, un produit à eux proposé à prix raisonnable.

Le problème semble être réglé sauf un. Le préfixe « micro » qui semble être péjoratif dans les deux parties, premièrement aux compagnies d’assurances qui pensent qu’en plus des préjugés négatifs qui pèsent sur leur bonne foi quand aux paiements des prestations promises, le préfixe va dénaturaliser la plus value de leur image de marque. Pendant que, les potentiels assurés quant à eux voient une diminution des paiements de sinistrés dont ils ont droit.

Toutes fois dans cette bataille, certaines entreprises ont fini par sortir la tête du lot ne faisant pas référence à la taille de la compagnie encore moins au nombre de prestations engrangées mais, plutôt à une gamme de produits parfaitement adaptés aux personnes de faibles revenus.

Politiques d’extensions

L’intérêt croissant que connaissent en ce moment les compagnies d’assurances professionnelles de par  les micro-assurances leur vaut une attention assez particulière des politiques environnantes lesquelles permettront aux IMF de refournir une gamme extra large et variée d’offres allant de la santé, les transports, la logistique, le tout risque, accident, voyages et bien d’autres. Toutes fois, des insuffisances se font ressentir. A en croire l’Organisation international du Travail (OIT) filiale des nations unies faisant le point sur la sécurité sociale en Afrique il est relevé que «la population active faisant dans le travail informel dans sa majorité en Afrique subsaharien, ne bénéficie d’aucun type de protection sociale. Seule 5 à 10% de la population en bénéficie d’une couverture qui plus est partielle » en ajout du non paiement des primes, la corruption, de la fraude et de la mauvaise gouvernance qui viennent combler la mesure à en croire la circulaire de commission signée par le secrétaire général du séminaire de la Conférence Interafricaine des Marchés d’Assurances (Cima) tenue le 17 Mai à Lyon-France.

La pauvreté en Afrique empêche le continent d’en tirer parti de son immense potentiel, elle qui comprend 61 entités politiques dont 53 Etats et ses 30 millions 368 milles 609 km2 représentant 20,3% des terres émergées du globe. Environs 30% de ressources minérales mondiales se situent dans le sous-sol Africain bien qu’elles soient pour l’instant mal exploitées et les richesses mal redistribuées poussant ainsi 46% de la population à vivre sous le seuil de la pauvreté et par ricochet n’être pas à même résolument d’assurer un avenir meilleur.

Qu’il s’agisse de l’Etat de providence, de laide publique au développement (ADP), du plan d’ajustement structurel ou encore de l’initiative pays pauvre et très endetté (PPTE) les défis majeurs restent à réaliser tant pour des préoccupations sociales que pour des questions de visibilité sur le marché.

Lionnel Bayong Fils

 

Posted in Uncategorized | Réagir »

CAN Total Gabon 2017: finale Cameroun / Egypte .. les titans s’affrontent

Posted by planet24 on février 4th, 2017

Les équipes d’Egypte et du Cameroun s’affronteront pour la troisième fois en finale de la Coupe d’Afrique des nations de football (CAN 2017), demain  5 février à Libreville. Ces retrouvailles marquent aussi le retour des Egyptiens et des Camerounais au plus haut 2017.jpegniveau, après sept années difficiles.

« Les grandes équipes ne meurent jamais. Elles ne font que se reposer un moment. » Le célèbre adage du rugbyman Wilson Whineray prend tout son sens durant cette Coupe d’Afrique des nations 2017. Après sept années ternes, l’Egypte et le Cameroun, les deux nations les plus titrées du tournoi (1), ont retrouvé les cimes du football africain, ces 1er et 2 février.

Egyptiens et Camerounais se sont en effet qualifiés à tour de rôle pour la finale de la CAN 2017, prévue le dimanche 5 février à Libreville.

Ce sera leur troisième confrontation à ce niveau, après les victoires de l’Egypte en 1986 et en 2008. Mais que le souvenir de la finale de la CAN 2008 au Ghana semble déjà lointain…

Sept années d’errance pour l’Egypte

Le gardien de but Essam El Hadary et le défenseur Ahmed Fathi, présents à la CAN 2017, avaient disputé ce match. Depuis, les deux joueurs ont assisté à la descente aux enfers du football égyptien ; un des nombreux effets secondaires de la violente crise politique qui a agité leur pays à partir de 2011.

L’équipe nationale égyptienne ne s’est ainsi pas qualifiée pour trois Coupes d’Afrique des nations de suite (2012, 2013, 2015), après en avoir pourtant gagné trois de suite (2006, 2008, 2010). Un comble.

Lors de leur dernière campagne victorieuse, les « Pharaons » avaient d’ailleurs battu les Camerounais en quarts de finale de la CAN 2010.

Un retour inattendu de la part des Camerounais

Cette élimination en Angola avaient été un coup d’arrêt pour le football camerounais, après une décennie faste, marquée notamment par deux sacres à la CAN (2000 et 2002). Les « Lions Indomptables » ne se sont ensuite pas qualifiés pour les CAN 2012 et 2013 et ont été éjectés au premier tour de l’édition 2015.

Ils ont certes pris part aux Coupes du monde 2010 et 2014. Mais leurs piètres prestations en Afrique du Sud et au Brésil ont surtout nui à leur réputation. Et suite à ces contre-performances, de nombreux joueurs-vedettes ont décidé de tirer un trait sur l’équipe nationale.

C’est donc avec des « seconds couteaux » que les « Lions Indomptables » ont abordé cette CAN 2017. Cela leur a réussi… Avec moins de talent mais un groupe plus uni, ils ont désormais l’opportunité de remporter leur cinquième Coupe d’Afrique des nations.

(1) L’Egypte a gagné sept fois la CAN, un record. Suivent le Ghana et le Cameroun, avec quatre sacres chacun. Le Nigeria, quatrième au palmarès de la compétition, a gagné trois Coupes d’Afrique des nations.

planet24.com

Posted in Uncategorized | Réagir »

Partenariat: L’Université de Douala et le Conseil national des chargeurs du Cameroun (CNCC) en symbiose.

Posted by planet24 on janvier 23rd, 2017

La Signature  le 20 janvier dernier d’une convention de partenariat entre l’université de Douala (F S J P) et le Conseil national des Chargeurs du Cameroun (CNCC) Sous la houlette du Pr.  François Xavier ETOA Recteur de l’université de Douala et du Directeur Général de la CNCC Augustin MBAPPE u-dla.jpgPENDA en  présence de leur plus proches collaborateurs ,avait pour  but principal ;

de permettre aux étudiants de se frotter plus pratiquement et concrètement à la formation professionnelle, de créer une synergie entre les milieux socio –professionnels adaptés nouer un cadre juridique et formel pour la mise en œuvre nécessaire et constante  de la formation professionnelle de qualité aux profits des étudiants a martelé le DG CNCC lors de son discours de circonstance.

En outre, l’ouverture d’un cycle complet en Master professionnel en logistique et transport est en gestation selon le recteur avec le concours du partenariat entre le CNCC et l’université Paris 1 partenaire professionnel privilégié et exclusif dans la vision de  la professionnalisation des enseignements et sa mise en adéquation

Il est à noter que l’Université de Douala a développé un réseau diversifié de partenaires nationaux et internationaux. Elle s’ouvre au monde en amplifiant sa coopération, devenue plus dynamique. Il s’agit de partenariats et  de conventions ; avec ce nouveau partenariat avec la CNCC pour la formation socio- professionnelle l’université de Douala entend étendre cela dans  un futur proche à toutes les facultés pour mieux former des étudiants et les mettre prêt à la disposition du Monde du travail.

Ce partenariat gagnant gagnant vient renforcer davantage le niveau de professionnalisation des enseignements au sein de l’université de Douala avec une politique de plus en plus affirmée de relation avec des entreprises et autres partenaires

Plaçant ce dernier comme la plus grande des Université d’Etat du Cameroun au regard du nombre de ses établissements, de ses enseignants et de celui de ses étudiants. Sa situation géographique dans la ville de Douala, capitale économique du Cameroun pays leader dans la sous région de l’Afrique centrale

Steve Seke   00237  699 70 01 12  _ 674 84 87 88

Posted in Uncategorized | Réagir »

Cameroun : Crash d’hélicoptére qui a couté la vie au Général Jacob Kodji …

Posted by planet24 on janvier 23rd, 2017

Un communiqué du ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary, précise les causes de ce drame qui a couté la vie à quatre officiers de l’armée camerounaise le dimanche 22 janvier 2017. L’intégralité du communiqué inkodji.jpeglu lundi sur les ondes de la radio nationale.

«Le ministre de la Communication porte à la connaissance de l’opinion nationale et internationale qu’un hélicoptère des forces de défense camerounaises a été victime d’un accident survenu le dimanche 22 janvier 2017 aux environs de 18h 45 dans la localité de Tchoffol, Arrondissement de Bogo, Département du Diamaré, Région de l’Extrême-Nord pendant qu’il rentrait d’une mission de reconnaissance en zone.

L’appareil de type BEL 206 avait à son bord le Général de brigade Kodji Jacob, commandant la région militaire inter armées n°4, le Colonel Kameni Alphonse, commandant la région de gendarmerie n°4, l’équipage composé du Lieutenant Tchinda Aurelien, pilote, et du Lieutenant Souloukna Grassou Basile, mécanicien. Tous les occupants ont péri des suites de l’accident dont il est formellement établi qu’il s’agit d’un crash aérien.

Immédiatement après que l’information a été connue des autorités, le Gouverneur de la Région de l’Extrême-Nord s’est rendu sur les lieux de l’accident, pour les constatations, l’identification des corps et leur transfert à la morgue de l’hôpital militaire de région n°4.

Sur les hautes instructions de son excellence monsieur le Président de la République, chef des armées, les dépouilles seront transportées à Yaoundé où elles arriveront au plus tard en fin de matinée de ce jour, et seront accueillies à l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen par le ministre Délégué à la Présidence chargé de la Défense qui sera entouré pour la circonstance des hauts responsables des forces de défense et de sécurité camerounaises.

Le Président de la République, son excellence monsieur Paul Biya, Chef de l’État, Chef des armées, adresse aux familles des victimes et à l’ensemble des forces de défense camerounaise ses condoléances les plus attristées, et renouvelle son soutien indéfectible et ses encouragements les plus fermes à nos forces de défense et de sécurité dans le combat victorieux qu’ils mènent contre la horde terroriste Boko Haram dans la Région de l’Extrême-Nord de notre pays.

Toujours sur les hautes instructions du Chef de l’État et conformément à la réglementation en matière d’accident d’aéronef, une enquête va être ouverte pour élucider les causes de ce crash».

Le ministre de la Communication
Issa Tchiroma Bakary

Posted in Uncategorized | Réagir »

 


Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 311 articles | blog Gratuit | Abus?