PLANET24.COM ..

…l’info du monde en continu …

Yani Africa 2016 : Dominique Ngwa et Léa Dipanda, vainqueurs de la grande finale, inter campus au castel hall de Douala.

Posted by planet24 on août 13th, 2016

La reine et le roi viennent respectivement de l’institut supérieur de management (Isma) et de l’institut universitaire la côte (IUC).

Dominique Ngwa de l’institut supérieur de management (Isma) a eut la meilleure note en chant avec la moyenne de 18,58/20 et Léa Dipanda de l’institut universitaire la côte (IUC) yani.JPGs’en est sorti avec une moyenne de 18,20/20 dans la rubrique mode.

Les vainqueurs de la grande finale Yani Africa première saison, gagnent ainsi chacun un billet d’avion allez et retour à destination du pays de leur choix dans le réseau asky air line ; des stages académiques rémunérés à la Fiduciaire internationale ; une formation de conduite gratuite à l’auto école l’univers ; l’exonération totale des frais de scolarité pour l’année scolaire 2016/2017 dans leurs établissements et  un package Afriland First Bank constitué de : l’ouverture d’un compte bancaire, plus une carte visa et une bourse yyyy.jpgassurance scolaire.

La compétition s’est déroulée sous les auspices du directeur des affaires économiques sociales et culturelles de la région du Littoral, représentant personnel du gouverneur parrain de l’évènement.  En présence de son altesse royale, Bebey Douala Manga Bell, chef supérieur du Canton Bell, du délégué régional des arts et de la culture du Littoral et des responsables de l’université de Douala, de l’IUC et de l’institut supérieur de management (Isma). Les artistes Nebo Tesler, Aminatou Poulo, Sonia Diamond, Dino Flo, Metugela, Tizeu ou encore l’humoriste Kritikos, ont apporté une coloration particulière à l’évènement du castel hall de Bonapriso, présentés par le duo Olivier Dyl et Max animateur radio et télé au Niger

Notons que la grande finale qui a mis au prise 45 candidats, tous étudiants de l’université de Douala ; de l’institut supérieur de management (Isma) et de l’institut universitaire la côte (IUC), s’est ouvert par un défilé de mode en hommage à un grand artiste, Roger Moudio, Promoteur de la marque de vêtement « Moukengue », décédé le mois dernier à Paris. Les candidats ont compétis sur des rubriques suivantes : la mode, l’art culinaire, le chant, la danse, les proverbes et la langue.

Rappelons que ces différents candidats qualifiés pour la grande finale qui s’est déroulée le 21 juillet 2016 au castel Hall de Bonapriso avaient été préalablement présélectionnés, au cours des compétitions inter filières pour les instituts. (Isma),  le 18 mars et (IUC), le 22 avril. La  compétition inter facultés de l’université de Douala quant à elle, s’est déroulée le 20 mai en présence de son recteur, François Xavier Etoa qui n’a ménagé aucun effort pour la participation effective de ses étudiants.

Organisée par l’équipe de production Yani africa, piloté par son promoteur Olivier Dyl, la grande finale pour sa première saison était une réussite.

Les bons points du comité d’organisation

Le représentant du gouverneur de la région du Littoral dans son discours de clôture a féliciter le comité d’organisation « je félicite le comité d’organisation et son promoteur, pour leur engagement à valoriser la culture africaine, je félicite surtout les candidats qui ont compétis ce soir, c’est un sentiment de fierté qui m’anime, le déplacement en valait la peine. Cette compétition m’a permis de comprendre que l’Afrique peut compter sur sa jeunesse ». Le représentant du gouverneur a déclaré que « cette compétition par l’entremise de l’émission panafricaine Yani Africa a tout le soutien du gouverneur de la région du Littoral, en ce sens qu’elle vise à  inculquer à notre jeunesse les vraies valeurs de l’Afrique. Cette jeunesse, fer de lance de notre République et responsable de l’Afrique de demain, mais qui semble égarée. Je lui rendrais fidèlement compte de ce que j’ai vécu.» A-t-il conclu.

Pour le premier orateur, Son altesse royale, Bebey Manga Bell « Yani africa va en droite ligne avec mes convictions, avec le combat que je mène pour la promotion de nos langues et la préservation de notre identité culturelle, c’est pourquoi j’ai moi-même fais le déplacement. Yani africa est une émission télévisée et événementielle qui vise à célébrer et à valoriser la culture africaine à travers ses rites, sa mode, ses coutumes, sa tradition et sa beauté. L’importance de cette compétition qui cible la jeunesse n’est plus à démontrer. C’est un rappel à la jeunesse de son identité. J’ai ouvert une école en langue Duala qui est à sa troisième année, et elle est ouverte à toutes les communautés et à toutes les familles qui voudraient que leurs enfants s’approprient notre tradition. » Le roi Bell, avant de clore son propos, a exprimé sa satisfaction et sa reconnaissance à l’endroit du promoteur et de toute son équipe pour la lutte qu’ils mènent contre l’acculturation de la jeunesse africaine et en particulier la jeunesse camerounaise.

Rappelons qu’aucun candidat n’est parti du castel hall les mains vides. Tous ont été récompensés. De même que le roi, la reine et les gagnants par rubriques, tous les compétiteurs ont reçu des lots, et pas des moindres. Leurs lots leurs ont été remis le 22 juillet à l’hôtel le Pentagone à Ndogbong.

Après Douala, le comité d’organisation déposera ses valises dans la capitale politique Yaoundé, où se déroulera la deuxième saison Yani Africa inter Campus à partir du mois de septembre 2016, et mettra au prise, les universités et écoles supérieures du siège des institutions.

Yani Africa …ton rêve t’appartient….

Alex Koko à Dang




 


Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 311 articles | blog Gratuit | Abus?